Pourquoi ?

L’histoire de l’Orgue Sensoriel commence en 2002, quand Fabrice Fourcade, éducateur spécialisé, demande à son frère Mickaël, facteur d’orgues, d’effectuer des petits concerts d’orgue pour les personnes en situation de handicap. Face à l’enthousiasme de son public, le jeune facteur d’orgues s’interroge : « pourquoi est-ce à moi de décider de ce que les personnes doivent écouter alors que ces personnes peuvent très bien s’exprimer elles-même par la musique, c’est juste qu’elles ne peuvent pas utiliser les claviers de l’orgue ? comment répondre au désir musical de ces personnes ? comment les faire passer d’auditeurs à interprètes ? ».

C’est pour répondre à ces questions que Mickaël Fourcade conçoit un instrument de musique original qu’il appelle l’Orgue Sensoriel, et qui permet de s’adapter aux capacités gestuelles particulières des personnes handicapées pour les traduire en musique. Capter toute forme de geste, tout signe d’expression gestuelle : une flexion du doigt, un appui du menton, une rotation du pied, un souffle : le but étant de recueillir les possibilités expressives de chaque personne pour les traduire en musique. Et de réussir avec les personnes les plus handicapées, celles pour qui rien n’existe, afin de leur permettre de faire de la musique de manière active.

En 2004, il crée l’association Son & Handicap pour utiliser le premier Orgue Sensoriel, en collaboration avec des bénévoles et encadré par un comité de spécialistes (ergothérapeutes, psychomotriciens, éducateurs spécialisés).

Utilisation de l’orgue sensoriel

Pour qui ?

Établissements d’accueil de personnes handicapées – associations

pour des pratiques de rééducation, de soin, d’animation et pour stimuler des aptitudes cognitives ou sociales

Exemples de structures équipées d’un orgue sensoriel : Maisons d’Accueil Spécialisé, Instituts Médico-Éducatifs, Hôpitaux, Associations, Art-Thérapeutes

Écoles de musique – conservatoires

pour développer leur offre pédagogique et culturelle en direction des personnes en situation de handicap (loi du 11 février 2005)

Exemples d’acquisitions : boîtier avec capteurs ergonomiques (Ecole de Musique Intercommunale Loire-Divatte) ou orgue sensoriel complet (Conservatoire de Caen)

Mairies

pour permettre qu’un grand orgue à tuyaux soit accessible à tous

Exemple d’installation : Plaisance du Gers (Mairie de Plaisance). Autres projets d’installation en cours sur des orgues neufs ou restaurés (Dax).

Particuliers

pour pratiquer la musique au quotidien grâce à une installation personnalisée

Technology utilisé
Python
PureData

Leave a Reply

Your email address will not be published.